Extrait du discours d’investiture du 22 Novembre 2016

 

daniel-robin-light

Merci à vous tous, administrateurs du Medef Vendée, de m’avoir élu. Ce mandat est exigeant et motivant, je serai très heureux de travailler avec vous, merci encore de la confiance que vous m’apportez.

Merci à Philippe de m’avoir proposé de lui succéder, et merci à lui de tout ce qu’il a accompli pendant 6 années – 2 mandats – à la Présidence du Medef Vendée. Je commence à mieux mesurer la tâche … !

6 années, Philippe, pendant lesquelles de très beaux projets ont vu le jour sous ta mandature :

L’Université des Entrepreneurs Vendéens. 1ère édition en 2012.

L’UEV est maintenant installée dans le paysage économique vendéen. Cet événement est une réussite car il est fédérateur, oxygénant, décoiffant et prospectif. Il est essentiel de pérenniser l’Université des Entrepreneurs Vendéens, sous quelque forme que ce soit.

La Chaire Entrepreneuriat Familial et Société que tu as lancée en 2013.

Les entreprises familiales constituent la forme d’entreprise la plus répandue aujourd’hui en France. Elles sont très présentes en Vendée puisque 70 % des salariés vendéens dépendent d’une entreprise familiale contre 40 % en France. Cette Chaire, dont l’objectif est d’aider à préparer la relève et accélérer la croissance des entreprises familiales,  représente un enjeu très important pour maintenir les savoir-faire et centres de décision en Vendée.

Elle est particulièrement intéressante et innovante car elle s’attache notamment à la dimension  humaine, psychologique et relationnelle de la transmission, du leadership, de la gouvernance et du management des talents.

Je souhaite que nous renforcions l’impact de la Chaire ;  que les TPE /PME familiales de notre territoire rejoignent massivement ce lieu d’échanges  et bénéficient ainsi de tous les enseignements/réflexions et modèles liés à la pérennité et à la transmission de leur activité.

Les services développés en faveur des adhérents : l’accompagnement juridique individualisé, les conseils en matière de formation, l’aide aux entreprises en difficulté, les Matinales Futées, les Apéros Prud’hommes et j’en passe ….

Au-delà de ces excellentes initiatives qu’il faut bien sûr renforcer et développer,  j’ai quelques idées d’actions à mener. Ce ne sont que des pistes : je suis en effet attaché au collaboratif et souhaite travailler avec tous les membres du C.A.

Pour l’instant, quelques convictions et pistes d’actions : 

Je suis certain que les acteurs d’un territoire sont les premiers à trouver des solutions adaptées et efficaces.
Nous devrons faire œuvre de pédagogie auprès du grand public
et auprès des entreprises. Il nous faut décrypter, expliquer aux citoyens ce qu’est notre quotidien. L’image de l’Entreprise est un peu plus favorable au sein de l’opinion.  Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Communiquons du positif, du vécu, de belles histoires et nous contribuerons modestement à donner envie de se mobiliser POUR et non CONTRE

Je serai attaché à développer un Medef d’INFLUENCE par une action DE PROXIMITÉ :

  • avec nos 108 mandataires qui s’impliquent bénévolement à défendre l’intérêt des entreprises,
  • avec les représentants et institutionnels locaux qui oeuvrent au quotidien en Vendée pour le développement des entreprises.
  • Avec les autres réseaux économiques et clubs de chefs d’entreprise : mieux se connaître, favoriser la relation et orienter en fonction des spécificités de chacun.
  • Avec les Media: échanger, témoigner, créer une relation de confiance, expliquer sans relâche notre engagement pour l’Entreprise
  • Avec nos adhérents: développer la convivialité, l’envie de lâcher l’usine ou un dossier quelques heures pour rejoindre le Medef Vendée et partager avec ses pairs dans une ambiance sympathique.
  • Avec les syndicats de salariés : la confiance se créée avec le temps. Nos avis peuvent diverger, voire s’opposer : nous devons pouvoir échanger et confronter nos points de vue pour construire ensemble.
  • Enfin, avec les Jeunes ! Le Medef Vendée propose, depuis longtemps déjà, des rencontres témoignages avec les Jeunes. Nous pouvons être des passeurs de témoins, leur transmettre nos expériences, tenter modestement de les accompagner, et accepter également d’être bousculés dans nos certitudes !

L’Emploi est bien sûr un enjeu fort auquel nous nous porterons une attention particulière. Le monde du travail est entré dans une phase de profonds changements : part croissante des services dans notre économie, élévation des qualifications, révolution numérique, nouvelles formes d’emploi, multi-activité…. Notre responsabilité de chefs d’entreprise est réelle pour transformer nos organisations et les aider à s’adapter à cette mutation et développer l’Emploi dans notre territoire.

Vous l’aurez compris, il s’agit de remettre l’utilité de l’entreprise au cœur de notre projet. Et bien sûr, d’agir en faveur de l’environnement dans lequel elle évolue.

Fort de mon expérience en Entreprise depuis plus de trente ans, de ma participation active dans différents réseaux, en particulier le Réseau Entreprendre, j’ai conscience que l’entreprise change, que les entrepreneurs, de plus en plus nombreux, adoptent des nouveaux modèles innovants.

Il nous appartient d’encourager l’entrepreneuriat, de développer la prise de conscience de nos droits et devoirs, de réfléchir à des filières d’avenir, d’intégrer la révolution numérique, de favoriser la relation entre ETI et start ups, d’introduire de nouvelles formes de management plus ouvertes et participatives, sans oublier les enjeux de développement durable …
J’aime l’entreprise parce qu’elle m’a tout donné,
J’aime l’entreprise car c’est souvent de belles histoires de famille,
J’aime l’entreprise quand elle n’est pas égoïste,
J’aime l’entreprise quand tout le monde s’y sent bien,
J’aime l’entreprise car c’est une remise en cause permanente,
J’aime l’entreprise parce qu’il y a une notion de compétition,
J’aime l’entreprise quand elle donne à d’autres l’opportunité de créer à leur tour,
J’aime l’entreprise quand elle forme et facilite l’émergence de nouveaux talents,
Enfin j’aime l’entreprise parce qu’elle nous donne l’occasion de nous rassembler autour d’un projet commun, fédérateur et qui peut faire bouger des montagnes.

 

Daniel ROBIN